Royaume Uni : qui est Camilla, nouvelle reine consort

AccueilNewsRoyaume Uni : qui est Camilla, nouvelle reine consort

Longtemps mal aimée des britanniques, Camilla, seconde épouse du prince Charles, est devenue reine consort à la mort d’Elizabeth II. 

Elle était la maîtresse de Charles III lorsqu’il était marié avec la princesse Diana. Camilla, 75 ans, vient de devenir reine consort du Royaume-Uni après avoir bataillé des années pour être acceptée.

Elizabeth II avait fait taire les détracteurs en février 2022 à l’occasion des 70 ans de son règne, exprimant “le souhait sincère” que Camilla devienne reine consort quand Charles accéderait au trône. En janvier 2022 la reine l’avait également faite “Dame de l’ordre de la Jarretière”,  ordre le plus prestigieux de la chevalerie britannique.

Très investie, mais toujours mal-aimée

Divorcée, mère de deux enfants et grand-mère cinq fois, celle qui était surnommée la « Rottweiler » par Diana, a peu à peu réussi à redresser sa popularité. Camilla est marraine d’une dizaine d’associations, et s’investit dans divers sujets comme l’éducation. Elle a d’ailleurs lancé un club de lecture sur Instagram pendant la pandémie. Camilla a également confié visiter des centres d’accueil de femmes battues dès qu’elle le peut. Parmi ses autres sujets de prédilection : la nature et les animaux. Tout comme la reine Elizabeth II, Camilla est passionnée d’équitation.

Mais Camilla reste, malgré tous ses efforts, l’un des membres de la famille royale qui peine à se faire aimer. Selon un sondage YouGov de 2022, elle ne réunirait que 40% d’opinions favorables, contre 68% pour la princesse Kate. La future reine consort avait avoué en juillet dernier, lors d’une interview à Vogue, qu’il n’était «pas facile » pour elle de se trouver au coeur de l’attention médiatique en permanence. “Personne n’aime être observé et critiqué », avait-elle confié. « Mais je pense qu’à la fin je suis passée par-dessus (…) Il faut continuer à vivre“. 

Beaucoup de britanniques reconnaissent néanmoins l’impact positif qu’elle a eu sur Charles III. “Les gens se rendent compte que Camilla est idéale pour Charles et qu’ils travaillent merveilleusement bien en équipe“, explique le commentateur royal Richard Fitzwilliams. Le couple, très proche, travaille ensemble et essaie de se retrouver dans un moment privé tous les jours.

Liaison interdite

Issue de la grande bourgeoisie, Camilla Shand entretient une brève liaison avec le prince Charles en 1971 après avoir grandit dans le Sussex. Elle a au préalable fréquenté les meilleurs établissements privés de Londres, et de Suisse, avant d’étudier la littérature française à Paris pendant six mois. La liaison arrive à son terme lorsque le prince s’engage dans la Royal Navy. Camilla épouse alors le major Andrew Parker Bowles, l’un de ses admirateurs.

Tous les deux sont encore mariés, Charles et Camilla se retrouvent, d’abord secrètement, puis, malgré eux, publiquement. La presse tabloïd ira jusqu’à publier certaines de leurs conversations téléphoniques intimes. « C’était horrible, un moment profon­dé­ment désa­gréable et je ne voudrais pas faire subir ça à mon pire ennemi », avait-elle confié au magazine « You » des années plus tard.

Avec le divorce de Charles et Diana en 1996, Camilla peut s’afficher aux côtés de Charles. Mais la mort de la princesse, en août 1997, fait grandir une nouvelle fois le ressentiment des Britanniques. Longtemps considérée comme la “briseuse de ménage” à l’origine de l’accident, Camilla est détestée. Commence alors une véritable campagne de séduction pour calmer les tensions. En 2005, le couple se marie. La reine, réticente à cette union, ne s’était pas rendue à leur mariage civil à Windsor.

17 ans plus tard, Camilla fait aujourd’hui partie des rouages indispensables au bon fonctionnement de la famille royale. “Je compte sur l’aide de ma femme adorée Camilla. En reconnaissance de son service public et loyal depuis notre mariage, elle devient ma reine consort et je sais qu’elle apportera aux exigences de ses nouvelles responsabilités un dévouement sur lequel je me suis appuyé ces nombreuses années”, a déclaré le roi Charles III lors de son premier discours officiel.

Découvrez aussi