Mélanie Thierry, présidente du Jury de la Révélation au Festival du Cinéma Américain de Deauville

AccueilCultureMélanie Thierry, présidente du Jury de la Révélation au Festival du Cinéma...

Cynthia

#5000VOICES
contact@thewomensvoices.fr
06123456789

Mélanie Thierry est la Présidente du Jury Révélation du Festival du cinéma américain de Deauville 2023.

L’actrice et mannequin française qui présidera le Jury Révélation du Festival du cinéma américain de Deauville cette année s’est illustrée à travers une carrière extrêmement réussie. « Pour cette nou­velle édi­tion, nous nous réjouis­sons de coha­bi­ter avec la Pré­si­dente Méla­nie Thier­ry et les autres membres du Jury de la Révé­la­tion 2023. », explique Fré­dé­ric Rou­zaud, Pré­sident de la Fon­da­tion Louis Roederer Par­te­naire Offi­ciel du Fes­ti­val du Ciné­ma Amé­ri­cain de Deau­ville depuis 2016.

Une carrière étincelante

Elle se fait d’abord remar­quer au ciné­ma dans La Légende du pianiste sur l’o­céan de Giu­seppe Tor­na­tore (1998), puis au théâtre, dans le rôle impres­sionnant d’une jeune schi­zo­phrène dans Le Vieux Juif blonde d’Amanda Sthers. En 2005, elle est la tête d’affiche du thriller Écorchés, de Cheyenne Carron. En 2008, elle tient le pre­mier rôle fémi­nin du block­bus­ter Baby­lon A.D. de Mathieu Kas­so­vitz, avant de jouer dans Lar­go Winch, adap­té de la BD fran­co-belge éponyme.

En 2010, Mélanie Thierry obtient le César du meilleur espoir fémi­nin pour Le Der­nier pour la route de Phi­lippe Godeau puis tient le pre­mier rôle dans La Prin­cesse de Mont­pen­sier de Ber­trand Taver­nier (2011).

En 2017, Albert Dupon­tel lui confie le rôle de la bonne des Péri­court dans Au revoir là-haut, immense suc­cès public et cri­tique, puis Emma­nuel Fin­kiel lui renou­velle aus­si sa fidé­li­té après Je ne suis pas un salaud, avec La Dou­leur où elle prête ses traits à Mar­gue­rite Duras. Cette inter­pré­ta­tion lui vaut une nomi­na­tion au César de la meilleure actrice.

Le Festival du Cinéma Américain de Deauville

Le Fes­ti­val du Ciné­ma Amé­ri­cain de Deau­ville, dont 2023 sera la 49e édition, a été créé en 1975 par Lio­nel Chou­chan et André Hali­mi sous l’im­pul­sion de Michel d’Or­na­no alors Maire de Deau­ville.

Le Fes­ti­val “met en avant la diver­si­té du ciné­ma amé­ri­cain, des grandes pro­duc­tions hollywoo­diennes aux films indé­pen­dants.” Chaque année, plus d’une cen­taine de pro­jec­tions ouvertes au public sont pré­sen­tées sur trois sites : le Centre Inter­na­tio­nal de Deau­ville, le Ciné­ma du Casi­no Bar­rière et le Ciné­ma le Morny.

Le fes­ti­val a révé­lé des œuvres qui ont mar­qué le ciné­ma telles que Memen­to de Christopher Nolan, Lit­tle Miss Sun­shine de Valé­rie Faris & Jona­than Day­ton, Take Shel­ter de Jeff Nichols, Whi­plash de Damien Cha­zelle, Cap­tain Fan­tas­tic de Matt Ross, Les Bêtes du sud sau­vage de Ben Zeit­lin, A Ghost Sto­ry de David Lowe­ry…

Cinq prix sont remis lors de la céré­mo­nie du Pal­ma­rès : Le Grand Prix & Le Prix du jury ;
Le Prix Fon­da­tion Louis Roe­de­rer de la Révé­la­tion ; Le Prix de la cri­tique, attri­bué par des cri­tiques et journalistes, ainsi que Le Prix du public de la Ville de Deau­ville.

49e festival de Deauville :

Du 1 au 10 septembre 2023

Découvrez aussi