Elisabeth Borne : “Agir plus vite et plus fort”

AccueilPolitiqueElisabeth Borne : "Agir plus vite et plus fort"

Elisabeth Borne, nommée Première ministre, succéde à Jean Castex, qui a quitté ses fonctions sans dissimuler une certaine émotion. En rendant hommage à Edith Cresson, première femme à occuper ce poste, elle a rappelé ses objectifs et ses combats pour ce mandat.

Une investiture engagée

Lors de sa première prise de parole en tant que cheffe du gouvernement, Elisabeth Borne a pris le temps de revenir sur ses principaux objectifs ainsi que sur la symbolique de sa nomination.

Pour faire face « au défi climatique et écologique sur lequel il faut agir plus vite et plus fort, je suis convaincue que nous pourrons le faire en associant encore davantage les forces vives de notre territoire, parce que c’est bien au plus près des Français qu’on trouvera les bonnes réponses », a déclaré la Première Ministre, qui fait de la crise climatique son principal sujet.

Elisabeth Borne a également rendu hommage à sa prédécesseure Edith Cresson, seule femme à avoir occupé ce poste en 30 ans. Elle a dédié sa nomination à « toutes les petites filles » qu’elle a invité à « aller au bout de leurs rêves ».

En s’adressant à Jean Castex, elle a déclaré « Tu as su conquérir le cœur des Français en sillonnant sans relâche notre pays en allant à leur rencontre » observant que malgré leur « familles politiques différentes » , ils partageaient « beaucoup de choses en commun ».

Un profil social

Elisabeth Borne, était ministre du Travail depuis 2020. Pour choisir sa ministre, le chef de l’Etat avait énuméré sur Twitter les priorités qu’il attendait : « écologie, santé, éducation, plein-emploi, renaissance démocratique, Europe et sécurité ». Il avait d’ailleurs annoncé connaître le nom de son Premier ministre la semaine dernière à Berlin, décrivant un profil « social » « écologique » et « productif ». Les rumeurs allaient depuis bon train avec une seule certitude « ce serait une femme ». Selon l’Ifop, 74% des français étaient favorables à la nomination d’une femme à Matignon. Après un week-end dominé par les noms des anciennes ministre Catherine Vautrin (ex-LR), Valérie Létard (centriste) ou Marisol Touraine (ex-PS), l’hypothèse Elisabeth Borne s’est finalement imposée.

Découvrez aussi