Aurore Bergé : 1re femme à la tête d’un groupe majoritaire à l’Assemblée

AccueilPolitiqueAurore Bergé : 1re femme à la tête d'un groupe majoritaire à...

Après la défaite de Christophe Castaner dans les Alpes de Haute Provence, Aurore Bergé devient ainsi la première femme à obtenir ce poste considéré comme un des plus difficiles. Elle était arrivée deuxième après Christophe Castaner en 2020, pour ce même poste et en était déjà présidente déléguée.

Particulièrement à l’aise à l’oral, elle fut l’une des personnalités « Ripostes » qui prennent la parole régulièrement lors des débats, face aux insoumis ou au RN pour défendre la politique du Président de la république.

Le groupe LREM, rebaptisé « Renaissance », a perdu presque une centaine de députés lors de cette élection législative, voyant ainsi le nouveau groupe Nupes et le Rassemblement National avoir des groupes très forts. La majorité du parti présidentiel est donc relative empêchant ainsi le gouvernement de faire adopter les lois de manière presque automatique. Aurore Bergé prévient déjà : « personne n’a intérêt ni envie que le pays soit bloqué » députée réélue dans les Yvelines à 63,27 % face à un candidat de gauche, elle est en mesure d’affirmer son ambition enfin atteinte à ce poste à l’Assemblée Nationale.

Féministe et engagée

Engagée jeune en politique, elle a forgé ses convictions à droite se définissant elle-même comme : « libérale, progressiste, féministe et européenne. »

Aurore Bergé s’est d’ailleurs prononcée favorablement à la prolongation du délai légal de l’avortement, qui avait été adopté récemment.

Personnalité connue de la macronie, elle partage une vision stricte de la laïcité identique à celle de l’ancien ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer ou de l’ex-Premier ministre Manuel Valls.

Diplômée de sciences politiques, son expérience de communicante lui a permis d’obtenir le porte-parolat lors du premier mandat d’Emmanuel Macron et de mener la cellule « riposte ». Elle avait auparavant fait ses classes auprès de Nicolas Sarkozy, François Fillon ou encore Alain Juppé.

Découvrez aussi