« Quelle est votre morning routine ? » : des patrons répondent aux questions posées aux femmes

AccueilBusiness« Quelle est votre morning routine ? » : des patrons répondent aux questions posées aux...

Equilibre vie familiale/vie professionnelle, salutation au soleil, caractère doux ou morning routine ? Le collectif Sista et le fond de dotation Mirova Forward dénoncent avec humour et intelligence les questions genrées que subissent les femmes dirigeantes lors d’interviews. La campagne #SiJetaisElle met le projecteur sur les interrogations déstabilisantes auxquelles sont confrontées les femmes face à certains journalistes; en les posant à des hommes !

Une étude révèle les inégalités dans la presse

Une étude commandée par le collectif Sista et le fond de dotation Mirova Forward publiée le 24 mars 2022 révèle les différences entre les questions posées aux hommes et celles posées aux femmes. En s‘appuyant sur un corpus de 118 articles provenant de 19 titres de presse différents, l’étude met en avant l’existence de « questions genrées ». Lorsque l’on parle de femmes dans des milieux « masculins », l’étude révèle la mention systématique du caractère « exceptionnel » de leur poste. 80% des interviews portraits sur des sujets d’expertises sont portées par des hommes alors qu’on interroge les femmes sur des sujets non liés à leur métier mais sur leur vie personnelle ; un article sur trois interroge la femme sur son engagement féministe.
Quand on parle des hommes, ils sont des « experts », les femmes sont majoritairement désignées comme « des femmes ».

« Il ne s’agit pas de pointer de « bons » ou « mauvais » élèves parmi les médias, mais de dénoncer des stéréotypes dont on peut interroger les effets sociaux » rapporte le collectif dans un communiqué de presse.

Une interview absurde pour dénoncer avec humour

Tatiana Jama, co-fondatrice du collectif Sista, espère que les journalistes prennent conscience de l’existence de ces inégalités  « Il faut en prendre conscience et les dépasser», rapporte-elle.

Pour dénoncer avec humour, le collectif Sista a accompagné son étude d’une vidéo où la comédienne Allison Chassagne se fait passer pour une journaliste et interroge des PDG avec les mêmes questions que subissent régulièrement les femmes. Huit hommes ont joué le jeu : Xavier Niel (Iliad-Free), Thierry Déau (Méridiam), Nicolas Hiéronimus (L’Oréal), Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), Cédric O (secrétaire d’Etat au numérique), François-Henri Pinault (Kering), Jean-Marie Tritant (Unibail-Rodamco-Westfield) et Philippe Zaouati (Mirova).  

Alors que l’interview n’a pas encore commencée, la journaliste complimente les candidats sur leur physique, une manière de rappeler l’objectification que subissent les femmes au quotidien, par des personnes qui s’intéressent d’abord à leur physique avant de s’intéresser à leur parcours ou à leurs idées. Frédéric Mazzella semble ainsi mal à l’aise lorsque la journaliste lui dit qu’elle le trouve très “beau” et Jean-Marie Tritant apparaît médusé devant un choix de qualificatifs où il est supposé être réputé “doux”. Quant à François-Henri Pinault, il explose littéralement de rire devant la question autour de sa “morning routine du matin…”

Devant l’absurdité des questions sur leur syndrome de l’imposteur, leur équilibre vie privée/vie professionnelle, ou encore leur morning routine, les invités sont visiblement perturbés et mal à l’aise.

« Les biais inconscients sont très difficiles à désamorcer et sont un frein redoutable à la promotion des femmes dans le milieu professionnel. Nous sommes convaincus que la presse peut jouer un rôle majeur dans la correction de ces biais, c’est pourquoi nous avons souhaité accompagner une prise de conscience et inciter les journalistes à aller vers des questions moins stéréotypées ou, à l’inverse, posées de manière égale à toutes et tous » explique Anne-Claire Roux, directrice générale de Mirova Forward.

Découvrez aussi