Valérie Pécresse : la stratégie d’une candidate

Valérie Pécresse s’est adressée aux élus LR au Palais Bourbon à Paris. Au programme : des directives sur la manière dont préparer l’élection et le mot d’ordre face au président sortant.

Dénoncer la gestion de la crise par le gouvernement

Annoncée comme principale concurrente de Emmanuel Macron à la présidentielle de 2022, Valérie Pécresse a appelé les élus à ne pas « laisser accréditer que dans la gestion de la crise, Macron n’étais pas si mauvais que ça ». Les LR reprochent en effet au président la manière dont il a géré la crise sanitaire en France. Damien Abad, patron des députés LR dénonce une  « Berezina absolue » en évoquant le protocole sanitaire mis en place dans les écoles lundi soir par Jean Castex. Il affirme que le parti des LR ferait « aujourd’hui mieux que Emmanuel Macron ».

Ce protocole, critiqué par beaucoup, impose entre autres aux élèves des classes où l’on détecte des cas de Covid-19 à se faire tester 3 fois pour pouvoir retourner en classe.

Cependant, Valérie Pécresse ne s’oppose pas au projet de pass vaccinal proposé par Macron. Il est de même pour la majorité des élus LR, selon Damien Abad « 75% des élus ne s’y opposent pas ».

Monter à l’offensive et créer un large rassemblement

La candidate du parti LR appelle également les élus à monter « à l’offensive » contre les autres candidats se présentant aux élections, particulièrement Eric Zemmour et Marine LePen. Valérie Pécresse est en effet annoncée comme « au coude à coude » avec la candidate du RN selon de nombreuses études d’opinion.

Selon Damien Abad, elle a appelé à « disqualifier et décrédibiliser » la candidate RN.

La stratégie de Valérie Pécresse n’est cependant pas basée uniquement sur « l’offensive », le député président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde salue le travail de la candidate  et souligne « la vision de Valérie Pécresse est compatible avec la nôtre ». Il se dit notamment prêt à « créer les conditions du rassemblement de la droite et du centre ».

Découvrez aussi