Merveilleuse ALICE

Oeuvres psychédéliques, dialogues extravagants, peintures surréalistes de Salvador Dali… Pour son retour, le Victoria & Albert Museum de Londres offre l’opportunité aux visiteurs de se confronter à l’univers fantasque d'”Alice au Pays des merveilles”. Après 150 ans, ce classique de la littérature anglo-saxonne publié en 1865 par Lewis Carroll, fait encore et toujours rêver les artistes.

Dans une exposition comprenant des extraits de films, photos, caricatures, écrits originaux, le Victoria and Albert Museum dévoile “les origines, les adaptations et les réinventions” de ce récit devenu légendaire à travers les époques.

Dès son arrivée, le visiteur accède à “Alice: curiouser and curiouser” (“Alice: de plus en plus bizarre”), il entre dans un escalier obscure, représentant la dégringolade d’Alice dans le terrier du lapin, afin d’arriver au sous-sol sombre du bâtiment. Un plongeon dans ce monde à part, mêlant effets sonores et de couleurs, avec un décor très travaillé des multiples salles.

Le spectateur visite alors le jardin des roses de la Reine de cœur, fait un passage au plateau d’échecs, puis à la somptueuse galerie des glaces, un ou encore à la célèbre table où prennent le thé le Chapelier fou et le lièvre de Mars.

Alice, un symbole féministe

Harriet Reed, curatrice-adjointe explique que l’exposition “tente de répondre” à l'”impossible” question d’expliquer pourquoi Alice continue autant de faire rêver les gens après plus de cent ans. Elle confie également : “C’est dû en grande partie au caractère très fort de l’héroïne”, louant “l’incroyable détermination, le courage” du personnage devenu “iconique”.

Elle ajoute : “Alice est assez forte pour s’opposer à l’autorité et se battre pour la justice”.

Dans son œuvre préférée, les militantes réinventent le personnage d’Alice afin de pousser les femmes à demander le droit de vote, dans un spectacle donné par les Suffragettes à travers le Royaume-Uni, “Alice est le symbole de l’émancipation et de la puissance féminine”, selon Harriet Reed.

Découvrez aussi