Golden Globes : une édition sous tension

Ce 9 janvier 2022, s’est tenue la cérémonie des Goldens Globes qui récompense chaque année les films et séries diffusés aux Etats-Unis ainsi que les professionnels ayant participés à leur création. Sur fonds de polémique, cette édition s’est déroulée dans un climat particulièrement tendu.

Les Golden Globes 2022 ont laissé émerger de nouvelles étoiles montantes du cinéma.

JANE CAMPION, GRANDE GAGNANTE

Le film le plus récompensé cette année est The Power Of The Dogs, de Jane Campion qui reçoit 7 trophées. Primé pour ses acteurs, sa musique, sa réalisation, son scénario et comme meilleur film dramatique, le film est produit par Netflix. Il évoque et interroge la masculinité à travers l’histoire de 2 frères originaires du Montana.

Jane Campion, la réalisatrice néo-zélandaise, reçoit le Golden Globes de la meilleure réalisatrice. Il s’agit de la troisième femme à recevoir cette récompense après Chloé Zhao en 2021 et Barbra Streisand en 1984. Jane Campion avait déjà brillé en 1993 en décrochant la Palme d’or du Festival de Cannes pour La Leçon de Piano, devenant ainsi la première femme à recevoir cette récompense.

EMERGEANCE DE NOUVEAUX TALENTS

Certains récompenses ont été attribués à des stars comme Steven Spielberg pour la meilleure comédie musicale ou à Will Smith et Nicole Kidman comme meilleurs acteur et actrice de film dramatique. On retrouve aussi Andrew Garfield nommé meilleur acteur de comédie musicale. Cette année, les Goldens Globes ont le mérite de mettre en avant des artistes peu connus voir inconnus du grand public.
Rachel Zegler et Ariana DeBose ont été récompensée respectivement pour le rôle principal de Maria et le second rôle d’Anita dans le remake de West Side Story porté par Steven Spielberg.

Rachel Zegler s’étonne sur son compte Twitter d’une coïncidence suite à sa victoire. En effet, celle-ci aurait été sélectionnée pour le rôle de Maria par Steven Spielberg exactement trois ans avant sa récompense aux Golden Globes. « la vie est vraiment étrange » commente l’actrice de 20 ans sur son compte. Sur son compte Instagram, l’actrice apparait en pleurs, émue de sa victoire.

Ariana Debose, quant à elle, se réjouit également mais exprime une certaine réserve sur sur Twitter « Il y a encore du travail à faire, mais lorsque vous avez travaillé si dur sur un projet – avec du sang, de la sueur, des larmes et de l’amour – le fait que ce travail soit vu et reconnu sera toujours spécial ».

L’actrice portoricaine, tout en remerciant l’HFPA appelle dans ce message à des réformes au sein de l’organisation, accusée de racisme et de corruption par de nombreux artistes Hollywoodiens.

POLEMIQUES ET BOYCOTT

La cérémonie des Goldens Globes, habituellement grandement suivie sur les réseaux sociaux et à la télévision a connu une discrétion inédite cette année. De nombreuses polémiques entourant l’événement ont amené certaines célébrités à s’en désolidariser. C’est le cas par exemple de Tom Cruise qui a rendu ses trophées à l’HFPA en geste de protestation.

D’autre part, cette année, aucune célébrité n’est venue annoncer les nominés ou remettre les trophées, la cérémonie s’est déroulée à huis clos. D’après l’HFPA, c’est la conséquence de la pandémie, cependant pour d’autres, la raison serait les nombreuses accusations qui planent sur l’association.

On critique un manque de transparence et de diversité au sein de l’organisation. En 2021, le Los Angeles Times révélait qu’il n’y avait aucune personne noire au sein de l’association, qu’on accuse également dans le milieu hollywoodien de corruption.

Pour répondre à ces critiques, l’HFPA a mis en places des mesures. Il est désormais interdit aux membres de l’association d’accepter des cadeaux de la part de studios souhaitant leurs votes. L’association cherche à diversifier ses membres et finance également des programmes communautaires.

Découvrez aussi