Site icon The Women's Voices

Festival de Cannes : la parité loin d’être atteinte

Avec seulement 5 réalisatrices nommées sur une sélection de 21 films, le Festival de Cannes a du mal à tenir ses promesses en matière de parité. Pourtant, dans les sections parallèles, de plus en plus de femmes trouvent leur place dans cette industrie encore très masculine.

5 femmes en course pour la Palme d’Or

Alors que Iris Knobloch succèdera à Pierre Lescure à la présidence du Festival de Cannes, devenant ainsi la première femme à ce poste, la sélection officielle reflète toujours l’absence de parité dans le monde du cinéma.

Dans la compétition officielle, elles ne sont que 5 réalisatrices à présenter leurs films, ce qui constitue un record pour le festival. En 2021, seules 4 femmes faisaient partie de la sélection officielle. C’est cependant une réalisatrice, Julia Ducournau, qui avait remporté la palme d’Or pour son film « Titane » l’année dernière. Trois françaises font partie de la sélection cette année.

L’actrice et réalisatrice, Valeria Bruni-Tedeschi, 57 ans, qui présentera « Les Amandiers » sur l’école de théâtre fondée par Patrice Chéreau, Claire Denis, 76 ans présente « Stars At Noon » et Léonor Serraille présentera son deuxième film « Un petit frère », qui raconte l’histoire d’une famille issue de l’immigration.

La réalisatrice et scénariste Américaine Kelly Reichardt présentera « Showing Up » qui retrace le quotidien d’une artiste, interprétée par Michelle Williams.

Enfin, la Belge Charlotte Vandermeersch, 38 ans présentera « Les huit montagnes » qu’elle a co-réalisé avec Félix Van Groeningen.

Des avancés dans un milieu masculin

Mais le Festival de Cannes ne se résume pas à sa sélection officielle. Depuis 1962, la semaine de la critique met en avant des jeunes réalisateurs. Cette année, sur onze longs-métrages sélectionnés, cinq sont réalisés par des femmes, parmi lesquels « Tout le monde aime Jeanne » de Céline Devaux et dans lequel joue l’humoriste Blanche Gardin. On se rapproche de la parité également dans la sélection de la Quinzaine des réalisateurs, le festival parallèle qui a pour objectif de mettre en avant des réalisateurs et des films indépendants et d’horizons différents. Sur les 23 films présentés, 11 ont été réalisés par des femmes.

Du côté du Jury, la parité est davantage respectée : quatre femmes sur neuf membres, ce qui n’est pas inhabituel puisque régulièrement, on compte même plus de femmes que d’hommes dans le jury.

Quitter la version mobile