Brigitte Macron sur TF1: « j’ai peur de la haine »

Brigitte Macron s’est exprimée ce mercredi 12 janvier, lors du journal de 13h de TF1. Elle était invitée du plateau de Jacques Legros, à l’occasion du lancement de l’opération Pièces Jaunes qui récolte des fonds au profit des enfants hospitalisés. La Première Dame est revenue sur plusieurs sujets notamment sur le harcèlement, sur la violence à l’encontre du gouvernement ou encore sur l’élection présidentielle.

Son combat contre le cyberharcèlement et la violence

« Je crains la violence, je crains la haine, je crains aussi cette espèce de crescendo permanent, on va de plus en plus loin » explique la première dame en réaction à l’agression d’un député LREM dimanche à Saint-Pierre-Et-Miquelon.

La femme du président raconte également souffrir de cette violence et a notamment répondu aux rumeurs grotesques qui circulent à son égard. En effet, une théorie complotiste affirme qu’elle serait en réalité un homme « évidemment c’est un mensonge » répond la première dame. Elle explique également les difficultés qu’elle a eu à porter plainte contre ses harceleurs alors même qu’elle était aidée d’avocat et s’inquiète pour les victimes qui n’ont pas ce privilège : « Imaginez si ça arrive aux personnes, que font-elles ? »

Très engagée sur la cause de la protection de l’enfance, l’ancienne professeure s’est dite particulièrement attentive à la question du cyberharcèlement ” je demande que l’on fasse attention à interdire les réseaux avant 13 ans, qu’on ait enfin des modérateurs qui parlent français.” Brigitte Macron souhaiterait que les enfants reçoivent des formations aux usages des réseaux sociaux pour être sensibilisés. ” C’est mon combat, je ferai tout pour les protéger de ça, parce que c’st une énorme souffrance” explique-t-elle.

Une Première Dame prudente sur la candidature de son mari

Interrogée sur la potentielle candidature à l’élection présidentielle de son mari , Brigitte Macron a coupé court à toute révélation : « J’ai entendu qu’il en avait envie et qu’il n’avait pas pris sa décision. Donc, comme vous j’attends sa décision ». Quand on lui demande son avis, Brigitte Macron se défend, jamais son opinion n’influencera les choix politiques de son mari « C’est l’histoire entre les Français et un homme ou une femme, je n’ai pas à intervenir. Je me l’interdis ».

” La vie a été avec moi extrêmement inventive. Et depuis 25 ans, elle l’est chaque jour. Quand vous êtes marié à un homme comme Emmanuel Macron, je peux vous dire que chaque jour a son lot de surprises.” a-t-elle détaillée.

Quant à la phrase polémique de son mari ne cachant pas vouloir « emmerder » les non vaccinés, elle répond amusée « j’ai fait étudier Rabelais qui avait aussi un langage fleuri ».

Pour conclure, Brigitte Macron a tenu a apporté un soutien aux soignants dans cette période de crise du Covid 19. Elle s’est dite favorable à une hausse de leurs rémunérations et des aides au logement. « Habiter dans les grandes villes coûte très cher. Non seulement elles et ils ont un travail très fatiguant, mais en plus, il y a deux ou trois heures de trajet par jour » se désole la première dame.

Découvrez aussi